La radio : en baisse d’écoute au profit des applications et nouveautés technologiques

En fonction de votre décennie de naissance, vous avez certainement écouté votre musique (ou la radio) via un lecteur audio différent que celui de vos parents. Certaines personnes écoutaient leur disques préférés ou vinyles grâce à un tourne-disque ou platine vinyle. Tandis que d’autres veillaient toujours à la face de la cassette avant de l’insérer dans leur lecteur. Mais pour les plus jeunes, le MP3 / MP4 a vite remplacé les CD.

De la numérisation des radios à l’évolution des modes de consommation des médias, l’écosystème médiatique français connaît une réelle transformation. En effet, l’industrie française de la radio affiche depuis plusieurs années une croissance négative due, notamment, au vieillissement de son audience et aux nouvelles tendances technologiques.

Quelques chiffres

En 2015, l’âge moyen des auditeurs de radio en France était de 75 ans. La même année, on comptabilisait environ 14,5 millions d’auditeurs quotidiens. Mais actuellement, seulement 50 % des jeunes entre 18 et 25 ans écoutent la radio quotidiennement, un chiffre faible voire alarmant. Mais qu’en est-il des canaux d’écoute ?

Le digital au service de l’industrie musicale

En raison d’une digitalisation imminente, l’industrie musicale a dû apprendre à surfer sur la vague et à s’adapter à ces nouvelles technologies. Cette transformation se matérialise notamment par le développement de plateformes de streaming musical telles que Spotify, Deezer ou encore Soundcloud, disponibles sur smartphones et desktop. Ces applications donnent accès à de millions de titres, mais aussi à la possibilité d’écouter de nombreuses playlists rangées par thématique voire de créer ses propres playlists en rassemblant ses titres favoris. Par ailleurs, il est désormais possible d’écouter, en direct, les radios et leurs programmes via leur site web. Certaines radios permettent à leurs auditeurs de retrouver leurs émission en podcast quelques heures après leur diffusion.

Les nouvelles façons d’écouter de la musique

Les nouvelles technologies ont bousculé le quotidien et les habitudes de chacun, notamment en ce qui concerne la manière d’écoute et les canaux utilisés. En effet, les postes de radios se font de plus en plus rares dans les foyers français, car seulement 43% des individus possèdent un transistor1 alors que 82% des individus possèdent un autoradio. Ainsi, en termes d’habitudes, l’écoute de la radio se fait davantage hors domicile, sur les trajets domicile-travail, dans le bus ou dans la voiture.

De plus, les smartphones et tablettes tactiles sont, de nos jours, privilégiés afin d’écouter du contenu audio. L’écoute est d’ailleurs permise soit par des enceintes ou par une prise jack reliable à un casque audio ou écouteurs. Une tendance jugée assez solitaire puisqu’elle suscite une mise à l’écart pouvant être jugée comme une volonté d’échapper à toute interaction sociale. Cependant, les enceintes portables ou stations d’accueil font, de plus en plus, leur entrée dans les ménages français. L’espace occupé par ces produits high-tech a véritablement augmenté en quelques années, mais leur taille, elle, a diminuée…

Finalement, les modes de vie de chacun diffèrent, et les canaux d’écoute des jeunes adultes actuels sont aujourd’hui très différents de leurs prédécesseurs. Mais dire que les jeunes générations boudent les médias traditionnels n’est pas tout à fait juste… La consommation audio des jeunes français est élevée et se fait par des canaux numériques auxquels les radios et autres médias se sont adaptés au fil des années.

Sources :

1 http://fr.calameo.com/read/0045398754da1af8eed9c